Select one of sample color theme

  • more
  • Choose Google Font
    Heading Font
    Body Font
    Menu Font
    Footer Font

 
Forums  ›  Les Pratiques libertines  ›  La Pluralité Masculine et vous ?
 

QUE LA FEMME SOIT PRETE ET AIT ENVIE DE CE JEU

2464QUE LA FEMME SOIT PRETE ET AIT ENVIE DE CE JEU

Ce conseil est surtout destiné aux couples dans lesquels l'homme encourage vivement sa femme alors que celle-ci n'est pas complètement à l'aise avec cette perspective, qu'elle n'est pas capable de dire exactement jusqu'où elle se sent capable d'aller. Si la femme n'est pas prête, la séance se passe automatiquement mal, la tension monte de tous les côtés et cela peut aller jusqu'à la bagarre. Nous l'avons vu.

 

QU'ELLE SOIT ESCORTEE D'UN HOMME DE CONFIANCE CONTROLANT TOUTE L'ACTION

Il est indispensable que la femme qui souhaite jouer à cela soit accompagnée par un homme expérimenté ou au minimum motivé, conjoint ou ami complice, plus concerné par la situation de sa partenaire que par sa propre excitation.

D'abord parce qu'une femme ne peut pas en même temps faire la coordination, voire le gendarme, et se lâcher pour profiter sexuellement de l'action en même temps.

Ensuite, parce que le principe même de ce jeu implique que la femme soit en position de soumission et pas de contôle de la situation.

Enfin et surtout, parce que techniquement, il faut pouvoir préciser aux hommes présents les règles du plan, qui peuvent évoluer au cours de la séance. Par ailleurs, il y a toujours, sur la quantité d'hommes corrects, quelques exceptions qui ne le sont pas et tentent des approches dangereuses ou en contradiction avec les règles prévues. Il faut donc pouvoir les remettre à leur place, voire les éliminer.

Nous avons assisté à plusieurs scènes que nous aurions préféré ne pas voir, dans lesquelles la femme était seule face aux difficultés et aux dangers, avec à ses côtés un soit-disant partenaire de confiance dépassé, indifférent à sa sécurité ou totalement ignorant des règles et peu soucieux de les intégrer. Nous avons vu par exemple un des hommes faisant partie de la pluralité enlever sa capote lors d'une baisse d'érection, puis la remettre telle quelle, déroulée, comme une capuche, lorsque son sexe avait repris un peu de forme. Avec un risque évident de rupture du fait de cette mauvaise mise en place. Le mari de la femme ne faisait que la regarder en se masturbant sans rien vérifier autour, et un de nos amis a dû aller lui signaler le problème! Nous avons vu aussi une femme sur le visage de laquelle un homme voulait visiblement éjaculer alors que ça n'était pas prévu : c'est la femme qui a dû demander de s'écarter à cet homme qui est allé s'installer... de l'autre côté de son visage en espérant qu'elle ne le reconnaîtrait pas! Il avait bien compris par contre que le mari ou partenaire de cette femme n'était pas vigilant.

 

QUE CET HOMME DE CONFIANCE SOIT CLAIREMENT IDENTIFIABLE

Les autres hommes présents dans la séance doivent pouvoir s'adresser à lui, d'une parole, d'un geste ou d'un regard, pour savoir s'ils ont l'autorisation de tenter telle ou telle approche. Si le plan se stabilise autour d'une certaine action, cet homme peut temporairement s'écarter mais très légèrement, tout en continuant à surveiller, les autres hommes attendant alors tacitement la phase suivante.

Si les hommes ne savent pas à qui s'adresser ni quoi faire, ils tentent n'importe quoi de façon désordonnée, ce qui ressemble plus pour la femme à une nuée de moustiques qu'à du sexe collectif et elle est obligée de se tortiller et changer de place et de position, si bien qu'au bout d'un moment, personne ne comprend plus rien et elle s'en va agacée. Nous l'avons vu aussi.

 

QUE CE QUE L'ON SOUHAITE SOIT DEFINI DES LE DEPART

Il faut que ce qui est possible ou non soit clair entre la femme et son homme de confiance. Les jeux peuvent évoluer au fil de la séance mais ce que la femme ne veut en aucun cas doit être entendu par son partenaire de contrôle. Même et surtout s'il s'agit de totale soumission dans laquelle la femme n'a pas le droit à la parole.

 

QUE LES REGLES SOIENT CLAIREMENT DEFINIES

Il faut que le partenaire accompagnateur de la femme indique clairement aux hommes présents ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas faire. Il peut y avoir différentes phases, mais qu'elles soient toujours faciles à comprendre.

Lors d'un plan sans pénétration, le plus simple est encore de mettre la main devant l'entrée du vagin. Si la pénétration devient possible, ce partenaire de confiance peut par exemple sortir des préservatifs - il est toujours mieux d'apporter ceux que l'on préfère en dans lesquels on a confiance - et les montrer alentour, façon aussi de sélectionner ceux qui auront le droit d'aller plus loin.

Si l'éjaculation sur le corps est exclue, une solution est de mettre la main ou un pan de vêtement sur les parties habituellement cibles. Ou encore de surveiller et d'écarter les hommes qui ont l'air au terme de leur masturbation. Si au contraire le plan prévoit une douche de sperme, l'homme de confiance peut caresser largement la poitrine de la femme et l'amener à se cambrer et être très accessible.

Bref, tout est possible, mais tout doit toujours être parfaitement clair.

 

Venez rejoindre les groupes de pluralité masculine sur AcoquinementVotre.